Le saviez-vous ?

Victimes du Bataclan : le tatouage comme thérapie

 

Photo montage créé le 25 juillet 2017 de victimes des attentats de Paris, qui montrent leurs tatouages: (de G à D à partir du haut): Ludmila Profit, David Fritz Goeppinger, Stéphanie Zarev et Laura Levêque,
afp.com – JOEL SAGET
13 Novembre 2015, L’attentat du Bataclan, à Paris.
Deux ans plus tard, des victimes se sont tatouées pour se souvenir, pour guérir, pour se sentir plus fortes.

Article de TV5 Monde à lire ici

Le saviez-vous ?

S’AIMER TATOUÉE, LE LIVRE

couv-1501448842

195 femmes témoignent et montrent leurs tatouages dans un livre qui ne demande qu’à paraître. Un beau projet que je suis fier de soutenir !

Nathalie Kaïd, S’AIMER TAOUÉE, à paraître en Décembre 2017

Le saviez-vous ?

LA LÉGENDE DU CORBEAU ET DU FAISAN QUI SE TATOUÈRENT MUTUELLEMENT

 

DSC07417

Vu aux pages 99-100 : Les kayans, peuple de Bornéo, racontent cette histoire :

 » Il y a bien longtemps, lorsque tous les oiseaux portaient un plumage terne et discret, un faisan et un corbeau décidèrent de se tatouer mutuellement. Le corbeau s’attela le premier à la tâche et créa une œuvre splendide. Le faisan, qui était un oiseau stupide, échoua lamentablement. Alors, pour dissimuler son gâchis, il recouvrit entièrement le corps du corbeau d’encre noire et s’enfuit à tire d’ailes. C’est pourquoi, depuis ce jour, le faisan arbore une parure somptueuse tandis que le corbeau est noir comme le charbon. »

Maarten Hesselt van Dinter, HISTOIRE ILLUSTREE DU TATOUAGE à TRAVERS LE MONDE, 2007, Editions Désiris